Présenté par
  • Publicité 
  • Les phrases cultes de Pékin Express

    Image: 1/328
       
    • Vlcsnap 2014 06 05 10h29m57s122

      Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

      M6
    • Les phrases cultes de Pékin Express

      M6
    • Les phrases cultes de Pékin Express

      M6
    • Les phrases cultes de Pékin Express

      M6
    • Les phrases cultes de Pékin Express

      M6
    • Les phrases cultes de Pékin Express

      M6
    • Les phrases cultes de Pékin Express

      M6
    • Les phrases cultes de Pékin Express

      M6
    • Les phrases cultes de Pékin Express

      M6
    • Les phrases cultes de Pékin Express

      M6
    • Les phrases cultes de Pékin Express

      M6
    • Les phrases cultes de Pékin Express

      M6
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

       
    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    • Les phrases cultes de Pékin Express

    Crédit : DR
    Les phrases cultes de Pékin Express
    "Je n'en peux plus de toi ! Tu es nulle !"
    "Je n'en peux plus de toi ! Tu es nulle !"
    Christila qui parlent de caroline et Sabrina : "Elles peuvent pas arrêter de gueuler là deux minutes"
    « Une piscine de caca ! »
    A propos de l'émeute dans le village : "Les blondes en Inde, c'est le miel et les abeilles"
    Après l'émeute qu'elles ont provoquée : "Bonne nuit Shakira"
    A propos d'un film de Bollywood : "C'est le Chuck Norris d'Inde"
    On est bon pour aller faires les soldes chez nous !
    Denis qui attend le chauffeur : "Je suis au bout du steak"
    Jacky à la recherche d'un véhicule : "Have you got a voiture ?"
    A propos de la lenteur de leur chauffeur :"J'ai envie de le prendre par les cheveux !"
    Après l'épreuve d'immunité : "C'est les auto-tamponneuses mais sur la flotte"
    A propos de leurs difficultés à l'épreuve d'immunité :"On est dans des bateaux qui regardent"
    Denis à propos du pécheur : "C'est spiderman"
    "Pousse moi le cul !"
    "Préparez l'apéro les gars"
    A propos du camion qui les a transportés : "C'est un tape cul ! "
    "Toutes les vibrations de la route, on les a pris direct dans les fesses"
    A propos de l'alcool local : "On va tomber sur la table"
    "On a perdu 3 litres de cellulite"
    A propos des Birmans qui mangent très vite : "Prendre le bol et tac-tac tac-tac tac-tac"
    Fred à propos de Chantal lors de l'épreuve d'immunité : "Et là une saucisse…"
    A propos de la vitesse des Birmans pour manger : "Elle trace la route, un truc de fou"
    "Quand t'es derrière, tu sers un peu les dents"
    « Nous pas bon à manger, eux ils sont bons à manger » Ludovic à propos de leurs concurrents d'un jour.
    « Je vais plus vite que vous à pieds, bande de losers ! » Salim taquine les frères belges qui le nargue en voiture !
    « Il s'est faxé dans la bagnole ! » Samuel décrit l'entrée de son basketteur dans la voiture !
    « On les voit comme Speedy Gonzales! » Linda est impressionnée par les frères belges qui ne s'arrêtent jamais !
    « J'espère qu'ils vont se mettre à courir et faire les lapins de garenne! » Salim compte sur l'hyperactivité des frères belges pour prendre de l'avance lors de l'épreuve d'orientation.
    « Entre le lièvre et la tortue, on a joué la tortue ! Mais une tortue dangereuse, qui a des canines ! » Linda espère que leur stratégie sera la bonne dans la course d'orientation.
    « On dirait deux indiens dans la ville ! » Ludovic ne sait pas où regarder pour trouver un hébergement.
    « 0 dégaine. On était deux moustachus en train de faire le car wash ! » Salim est conscient que son capital séduction ne s'est pas exprimé pendant le carwash !
    « Julie et Denis vont se faire un plaisir de nous facturer tout ça ! » Linda
    « Ils nous ont fait un braquage corse. Mais nous, la grenobloise, on la fait en plusieurs étapes ! » Salim ne va pas se laisser prendre sa cagnotte facilement !
    « Je lui donne mon slip, ce soir, à Salim ! » Denis sait qu'il est dernier et que le chronomètre tourne !
    « Le sniper du jus d'orange » Denis pendant le jeu avec les oranges.
    « Il y a Ludo et Samuel, et au-dessus il y a le soleil ! » Salim est fier de pouvoir se mesurer à Samuel et Ludovic.
    « Ils vont se dire : « Plus rien ne les arrête les vieux ! », Laurence est consciente de faire peur aux deux autres binômes.
    « Ça fait trois pays qu'ils nous ont pas lâchés ! Je me demande s'ils ne vont pas nous suivre jusqu'en Corse, quand on va rentrer ! », Julie à propos des performances en autostop de Lolo et Lolotte.
    « Les Lolo me mettent une pression de dingue ! Je cauchemarde d'eux la nuit ! », Denis à propos des performances en autostop de Lolo et Lolotte.
    « Je ne vais peut-être pas enlever mes chaussures tout de suite, par respect pour la famille ! », La journée a été rude pour Julie !
    « Ça sent la merguez pour nous ! », Salim et Linda ne sont pas confiants
    « Si, pour moi, c'un peu dur ! Je ne suis pas Popeye ! », Laurence a un peu de mal avec le canoë !
    « On est des pingouins au niveau de la carte », Salim à propos de leur incapacité à lire la carte
    « Moi, je ne suis pas née avec une cuillère en or dans la bouche, j'ai l'habitude de ramer dans la vie ! », Linda ne se laisse pas abattre pendant l'épreuve !
    « Il y a une règle sur ma boussole. D'un côté elle est en centimètres et de l'autre, elle est en smile ! », Lolotte a des problèmes avec sa boussole !
    « Ce matin, on est remontés comme des horloges ! », Salim est motivé !
    « Quand je trouve le coffre, c'est comme un jour de soldes avec -90% ! », La joie de Linda est immense !
    « Je fais mon dépucelage de tir », Tarik expérimente le tir à la carabine pour la première fois.
    « J'ai l'impression d'avoir allumé la télé et d'être rentré dedans ! » Denis est émerveillé par le décor du ranch qui l'entoure.
    « Je sais que ça va être dur, mais je suis prêt à me viander, à souffrir », l'effort et la pression de la compétition ne font pas peur à Jackson Richardson.
    « En avant Guingan, à fond dans le guidon ! » Jackson Richardson est motivé pour faire gagner son équipe.
    « On a fait Pékin, sans le Express !» La journée a été compliquée pour Salim et Linda.
    « Quand on rentre les vaches dans la voiture, on a le torse compressé ! », le handicap de Lolo et Lolotte apporte son lot de phrases et situations cocasses !
    « Si you are excited, we are heureux ! » Jérôme Anthony est presque bilingue!
    « Il parle anglais comme une vache espagnole », Salim à propos de la maîtrise de l'anglais de Jérôme Anthony.
    « Laurence ne parle aucune langue, elle est toujours là ! », Salim se rassure comme il peut en découvrant le peu de qualités de Jérôme Anthony pour la course à venir !
    « Beyonce discount, mais Beyonce quand même ! », Salim est très tendre avec sa femme, fan de Beyonce !
    « C'est un jeu et ça reste un jeu. On n'est pas là pour s'offrir des gâteaux au chocolat ! », Linda à propos de la compétition avec ses amis.
    « Parce que Salim et Linda sont déjà handicapés par une veste rouge», Denis à propos de Jérôme Anthony, au moment de pénaliser une équipe avec le drapeau rouge.
    « J'espère que je ne vais pas craquer, je ne suis pas une allumette ! » Armelle
    « Espérons que je serais la bonne fée, plutôt que la vilaine sorcière qui fait tout rater » Armelle espère apporter le meilleur d'elle-même à son équipe.
    « Linda et moi conjuguées, ça fait un impact glamour assez fort. Toi t'as un impact force plus ! »
    « Côté espagnol, nous on était en primaire, on vient de passer à la fac là. »
    « J'ai jamais affronté de vaches de ma vie, j'en ai regardé dans les prés » Armelle est perdue devant la vachette.
    « Comme la ville est grande, ils peuvent tous se tromper de direction…Nous aussi d'ailleurs ! »
    « On dirait qu'elle est perchée, qu'elle est stone ! » Cyrielle à propos d'Armelle !
    « La vachette, c'est limite un taureau ! Avec ses cornes, là ! » Cyrielle n'est pas rassurée face à la vachette !
    « Deux blondes en herbe ! » Cyrielle relate leurs aventures pour démarrer la course en bateau.
    « Je m'étais un peu attaché à elle mais je lui ai expliqué que ça allait être une relation à court terme ! »
    « L'eau chaude, pour nous, c'est Noël ! » Denis est ravi de pouvoir profiter d'une douche chaude à l'hôtel.
    « La vachette, c'est limite un taureau ! Avec ses cornes, là ! » Cyrielle n'est pas rassurée face à la vachette !
    « On assiste à l'arrivée « one again bistoo fly » de lolo dans l'arène ! »
    « Des fois, il connecte pas trop lolo ! »
    « Armelle quand elle tape la pinata elle a un style. Elle a le swag Armelle !"
    « Tu me respectes, je te respecte ! »
    « Ne vendons pas la peau du vison avant de l'avoir porté ! » Armelle ne veut pas prendre de risques !
    « Il n'y a pas de goûter ? »
    « Plus de poils, plus rien. On aurait pa eu ça, on aurait fini choubaka ! » Cyrielle est ravi de sa séance cocooning chez ses hôtes !
    Armelle : « Je suis trop fatiguée pour faire des blagues intelligentes ! »
    Cyrielle : « Ils font chier avec leur musique du 3ème âge ! »
    « Dans des gradins, les yeux bandés, c'est panique à bord ! »
    « Au niveau pare-buffle, je pense qu'il est mieux pour les stopper que moi ! » Jean parlant de la technique de Norbert pour arrêter les voitures.
    « Le vautour rôde, il sent qu'on est en train de se déshydrater » Norbert trouve le temps long sur le bord des routes mexicaines !
    « Je leur ai dit : « Vous arrivez pas dans les trois premiers, je vous tue ! » » Sarah ne rigole pas avec Norbert et Jean !
    « J'espère qu'ils ne vont pas se fatiguer à faire la cuisine » Denis n'a pas vraiment confiance en Norbert et Jean !
    Constance « Quand je lui ai tapé la bise à la dame, je croyais vraiment que c'était une dame ! »
    Cyrielle « Je sais pas. C'était bizarre. Déjà quand tu lui fais la bise ça picote aux joues ! », Cyrielle et Constance découvrent les travestis de Juchitan.
    « Elle a des mains, elle peut jouer au tennis sans raquettes ! », Norbert parlant de son hôte d'un soir !
    « Je ne suis pas à l'aise ! Une femme qui pique devant moi, qui me parle avec une voix d'homme ! », La découverte des travestis a marqué Salim !
    Denis « Tous ses oncle, c'était ses tantes ! »
    Julie « Tous ses frères, c'était ses sœurs ! », Les corses font connaissance avec la spécificité de Juchitan !
    « Il était bizarre ! Il vomissait de derrière et il chiait de devant ! Il était très mal formé ce cochon ! », Jean a apprécié la compagnie de leur petit cochon !
    « La seule chose qui me rassure par le passager mystère, c'est sa taille ! Il va pas prendre beaucoup de place dans la voiture ! » Denis est ravi d'accueillir Willy Rovelli dans son équipe !
    « Je pense que Denis s'est dit « Mon Dieu, on a une cloche avec nous ! » Willy Rovelli est conscient de ses lacunes en auto-stop !
    « Je pense qu'ils vont souvent être pénalisés parce qu'elle sait pas la fermer ! » Sarah sait que Laurence aura du mal avec son handicap !
    « Si elles avaient pu rentrer par la boîte à gants, elles seraient rentrées par la boîte à gants ! » Denis ne décolèrent pas d'avoir été doublés par Cyrielle et Constance !
    « Denis chante, quoi qu'il arrive, toutes les chansons du répertoire français mais en imitant Claude François ! » Willy Rovelli parlant de son coéquipier, Denis.
    « Tu peux pas marcher sur la gueule des gens, et derrière danser une lambada » Julie en veut à Cyrielle et Constance de leur avoir pris une voiture qu'ils négociaient.
    « Oui, oui, je speak English ! Je speak tout ce que vous voulez ! » Willy Rovelli est content de rencontrer un mexicain qui parle anglais !
    « Matteo, qui est quand même la réincarnation du Saint-Esprit » Willy Rovelli a trouvé le chauffeur parfait pour réussir sa mission.
    « Demain si nos amis nous accueillent dans le bus magique, on fera notre nuit dans le bus ! » , Tarik espère que les intouchables les choisiront et ainsi profiter du bus !
    « Ca me moule le bazar de tous les côtés ! » Salim est à l'aise dans son pantalon mexicain !
    « Sur le bord de la route, la miss ça va être un petit atout. Bon, c'est pas que Laurence… c'est pas le même style ! » Denis, à propos d'Alexandra Rosenfeld.
    « Il y avait des déguisements de tacos, de burritos ! » Julie décrit les tenues de la 100ème !
    « Pour le moment t'es pas encore trop démontée ! » Denis en regardant Sarah !
    « J'ai l'impression que même le passage que j'ai fait, quand elle arrive ça a déjà repoussé ! » Denis a des difficultés avec la végétation de la jungle mexicaine.
    « Tu réussis à me souler sans que je boive de champagne » Sarah à Denis, pendant le trek.
    « J'ai des feuilles de bananiers du trek, de la jungle dans les fesses ! A un moment donné il va falloir que je les enlève ! » Cyrielle ne sait pas si elle pourra prendre une douche après le trek.
    « Un vosgien, ça lâche jamais ! » Denis est motivé pour la dernière épreuve de l'étape !
    « Je le regardais, j'avais des fusils ! » Constance est énervée après le policier qui leur a fait perdre la première place !
    « Tony c'est le roi de la nuit, il a été le roi de la journée pour une fois » Roger et René, à propos de Tony Gomez, leur passager mystère.
    « Oh les chameaux, les chameaux ! » Denis peste après les voitures qui ne s'arrêtent pas !
    « Les cuillères me regardaient de travers, comme ça ! » Salim parlant du dernier met de l'épreuve d'immunité.
    « C'est la fin des haricots verts ! » Lolotte en entendant sonner la balise, à la fin de l'étape.
    « C'est le principe du serpent, du cobra qui va bouger, qui va hypnotiser. L'animal, en face, il ne sait plus où il en est. Et bam ! Il se fait attraper ! » Tony Gomez, à propos de sa technique d'auto-stop.
    « Ils s'appellent Pekino et Expresso !» Stéphane Rotenberg, à propos des deux chihuahuas de Tarik et Fabien.
    « On était comme dans un aquarium. Ça sentait une drôle d'odeur ! » René, à propos de sa nuit chez les hippies.
    « Je vais pas l'attraper par les cheveux pour la monter dans la voiture ! On est pas des animaux » Sarah est ralentie par Linda et ne peut rien faire !
    « J'ai déglutiné pour qu'il essaye de descendre » Denis racontant son expérience avec l'œil de poisson.
    "J'avais envie de pédaler derrière pour aller plus vite ", Sarah n'a pas choisi la meilleur voiture !
    « Ca rentre pas dans son cerveau, c'est un homme », Lolotte à propos de son chauffeur-guide touristique.
    « J'ai les cacahouètes au frais !» René, pendant le trek dans l'eau.
    « Le pantalon, il est tout mouillé. Le slip, il est tout mouillé. Les cacahouètes elles sont humides » René, à bout pendant le trek.
    « On serait mieux devant l'apéro à faire une pétanque, que de faire les couillons là ! » René, pendant le trek dans l'eau
    « Pékin Express, c'est beau mais c'est loin ! » Salim, pendant le trek
    « Tu peux même t'asseoir pour te couper les ongles des pieds ! » Roger à René, en découvrant la belle salle de bain de leurs hôtes
    « On n'y arrivera pas ! On y arrive déjà pas quand on les entend ! Ils comprennent rien ! Alors sans les entendre c'est même pas la peine ! » Lolotte, à propos de son handicap, écouter de la rumba en boucle.
    « Eux ils sont tombés à plusieurs reprises, il me semble. On entendait des ploufs ! » Denis, à propos du prince et de Denis pendant l'épreuve d'immunité.
    « Moi je suis prêt à aller à la nage au Mexique, s'il faut ! En apnée, à dos de chameau ! » Salim veut aller au Mexique.
    « C'est bien pour mon âge ?! 75 ans ! » Sarah, ironise avec Denis, pendant le trek.
    « Vous êtes sûrs les gars ? Un crocodile quand même ! » Julie, courageuse mais pas téméraire pendant le trek !
    « Je suis vraiment un aventurier moi. Crocodile Dundee ! » Denis, après leur rencontre avec des crocodiles.
    « Ce con qui me gueule dans les oreilles » Lolotte à propos de la musique diffusée dans son casque
    « Molto, molto gracias ! Molto, cest « beaucoup ? » Lolotte a encore quelques hésitations en espagnol !
    « C'est plutôt un boulet que j'avais avec moi » Denis à propos de Sarah.
    « Il me dit y'a Mimie Mathy sur la course, j'ai vu Mimie Mathy ! », Denis parlant de son chauffeur martiniquais
    « Je suis carrément tout terrain » Adriana Karembeu, prête à tout pour réussir son aventure.
    « Avec toute la merde dans laquelle on marche si ça me porte pas bonheur » Lolotte, en marchant dans un chemin pour atteindre une maison.
    « Elles font descendre les mémés ? » Roger
    « On en chie mais on continue » René, à propos de leur randonnée improvisée
    « On aurait aimé avoir Adriana, dans le genre bombasse ! Bombasse quoi ! » Fabien, à propos d'Adriana Karembeu.
    « C'est pas grave on réfléchira l'année prochaine » Laurence, à un cubain qui ne veut pas se décider à les prendre en stop !
    « On a fait un étage merguez avec 4 cigares ! » Salim, à propos de sa tour de cigares
    « Si on pouvait leur coller sur la tronche ! Je leur colle direct ! » Cyrielle, à propos de leur sac de 20kg
    « Je ne vais pas aller me la tataner, même si j'en meurs d'envie » Charline en parlant de Cyrielle et Constance qui les ont éliminées.
    « Les chevaux, les vaches, tout est maigre ici. Je vais venir vivre ici ! » Lolotte à propos des paysages qu'elle découvre !
    « 50 ans, ça sert à rien » Sarah, avant de découvrir Denis, la cinquantaine.
    « Quand je danse, je fais le même effet que toi quand tu nages ! Tu ressembles à une clé à molette ! » René en parlant de Roger.
    « Le retour du Vosgien, mi-homme, mi-sapin » Denis
    « Il a dansé, il s'est régalé ! Mais bien dansé, il y a quand même une marge ! » Roger en parlant de René
    « Je ne suis pas aimé ! Je suis le mal-aimé ! » Denis, en recevant le drapeau noir.
    « C'est ce qu'il y a de pire pour moi. C'est pas la peine, je crois que je vais vomir » Lolotte, en découvrant la première épreuve.
    « On a un avantage, c'est que de loin, ils ne me verront pas ! » Aurore
    « Si on avait trouvé une voiture, V.O.I.TU.R » Lolotte, énervée après Laurent, qui a préféré suivre un cubain.
    « Pour moi, c'était pas du stress, c'était la panique à bord » Aurore, en découvrant qu'elle va devoir avancer les yeux bandés
    « Si on faisait équipe avec Gilbert Montagné, lui au moins il a pas besoin de bandeau !» Papis marseillais
    « J'avais l'image de Denis avec Barracuda » ! Sarah, à propos de Denis et César lors de la septième saison.
    « Une canne blanche et un chien d'aveugle, ça aurait pas été de refus » René
    "Le sprint final, notre bête noire, qu'on veut voir devenir une bête blanche." Ludovic
    "On n'est pas dans la merde, j'ai le vertige !" Marcelle, en découvrant l'épreuve de la tyrolienne.
    "Essaie de faire des plus grands pas avec tes mains !" Samuel à Ludovic qui est suspendu dans le vide.
    "J'ai mal à la foufoune !" Nicole, pendant la tyrolienne.
    "On se rend compte qu'on doit cuisiner des sandwiches australiens qui s'appellent des snoog dogs !" Ludovic, "Des snags, des snoog snag dogs !" Samuel
    "Quand je me suis pris la vague je me suis dit : "Lâche pas les dents"! Donc j'ai avalé toute la tasse par mes dents" Ludovic à propos de sa chute de surf !
    "On the beach again !" Samuel et Ludovic en chœur !
    "Je suis né pour faire les épreuves sur Pékin Express !" Samuel, en parlant de leurs victoires successives.
    "Je pars pour être premier, quand Stéphane me dira « Vous êtes premiers », je dirai « Give me money » ! Samuel
    "Je crois qu'on va aller vite !", "Je crois qu'ils vont rien comprendre les Belges !" Marcelle et Nicole
    "On est passés à côté de la femme qui tenait la télévision" Samuel, à propos de la femme qui tenait l'écran numérique avec la question !
    "Ca me pèle la panse!" Samuel
    "Quand je serai vieux, prêt à mourir, je suis sûr que ma dernière pensée, je me dirai « J'ai gagné Pékin Express » !" Samuel, après sa victoire.
    "Tu vas me péter les genoux !" Ludovic à Samuel, pendant le trek.
    "Je peux pas te guider, tu parles tout le temps !" Nicole à Marcelle, pendant le trek.
    "Après une heure de marche on déboussole !" Ludovic
    "Eh ben mon gars, on n'a pas le cul sorti des ronces !" Samuel, en lisant les nouvelles instructions du trek.
    "Une araignée c'est pire qu'une branche, pire qu'un loup, pire qu'un lion ! Je préfère me faire manger par un crocodile que piquer par une araignée !" Samuel
    "Plus de troncs parce que je me suis fait mal !" Samuel, aveugle pendant le trek, à Ludovic, après s'être pris un trouc dans la figure.
    "T'es taré toi mon pote ! J'ai la tête qui tourne ! Quel casse couilles celui-là !" Jessica à Frédéric qui ne veut pas faire de pause pendant le trek.
    "J'ai l'impression d'avoir fait la guerre !" Nicole après le trek
    "On est dans une ville où il ne se passe rien. On a juste vu un cimetière. Je pense qu'il y a plus de gens morts que vivants ici !" Jessica
    "Le kangourou, je vais le bouffer maintenant !" Samuel, pendant le jeu du taquin qu'il n'arrive pas à reconstituer.
    "Jessica, électro-encéphalogramme plat, muette. La veille elle était aveugle, là muette !" Frédéric en parlant de Jessica qui ne demande pas jusqu'où leur conducteur les emmène.
    "Tu ne vas pas me le dire 100 fois ? Tu as quel âge sans déconner ? 70 ans ?!" Jessica à Frédéric
    "Tu es vraiment, vraiment, vraiment bon qu'à brasser du vent ! Blablabla !" Jessica à Frédéric, après une énième dispute.
    "On dirait un chinois et un tanzanien ! On ne vit pas du tout sur la même planète tous les deux !" Frédéric, parlant de sa relation avec Jessica.
    "Pour moi, un cheval, c'est un prédateur, c'est comme un chat ! Om me met dans un pièce avec un cheval ou un chat, c'est moi qui part !" Ludovic, parlant de son problème d'asthme !
    "On va se faire crever !" Marcelle, au milieu de la route.
    "J'ai pas envie d'aller en prison, j'ai envie d'aller en finale." Nicole, après l'intervention de la police leur interdisant de faire du stop là où elles sont.
    Stéphane Plaza : "Vaut mieux avoir Stéphane Plaza qu'un éléphant ! Il y a déjà eu des éléphants en handicap !"
    Stéphane Plaza : "It's a raisse ! You mine tougo(…) It's possible to, un deux trois quatre ? Straillebotte ? Non ? Help ! It's a show télé !"
    Stéphane Plaza : "J'adore ce jeu ! Heureusement que je ne suis pas tombé avec les hommes !"
    Stéphane Plaza : "Vous avez vu, pour l'instant vous ne vous êtes pas encore engueulés ! Ca fait déjà un quart d'heure !"
    Frédéric : "Deux kilomètres australiens, c'est deux kilomètres français, tu sais !"
    Stéphane Plaza : "Regarde Fred, le chien n'est pas violent, il a déchiqueté tout ça !"
    Jessica : "Ils étaient extrêmement gentils. Ils étaient aussi gentils qu'ils étaient sales…"
    Stéphane Plaza : "Ma carrière d'agent immobilier est peut-être finie à cause de cette maison et de mon anglais, ou alors de mon feeling !"
    Stéphane Plaza : "On a perdu deux heures, alors que c'est 2 heures de récupération qui vont être importantes pour demain. Je cours avec des bourgeois ! Je cours avec des bourgeois, je cours avec des bourgeois, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise !"
    Jean-Pierre : "Please, it's very important for me because I'm tout seul !"
    Stéphane Plaza : "Je ne sais même pas où vous m'emmenez, Maman ! (…) Qu'est-ce qu'elle me dit là ? Je ne parle pas du tout anglais (…) Si elle roule encore un peu plus doucement, je vais me faire rattraper par tout le monde !"
    Jean-Pierre : "Ca ne me rassurait pas du tout de savoir que j'étais au coude-à-coude avec Stéphane Plaza (…) Je me suis dit, les deux losers de Pékin Express sont là !"
    Stéphane Plaza : "Un grain de riz ne me rentrerait pas dans les fesses tellement j'ai peur de finir dernier !"
    On the surf again !!! (Ludovice et Samuel, en cœur)
    Vas-y, go putain ! (Ludovic à Samuel, bilingue ?)
    Powa ! [Ce que l'on ressent] C'est un volcan en fait, c'est le Pinatubo là ! On est très contents ! (Ludovic qui parle de son ressenti lorsqu'ils ont remporté le bonus pour Uluru)
    Ils sont beaux les Australiens, moi je les trouve jolis ! (Nicole parlant de la beauté des australiens)
    Quitte à passer des plombes au bord de la route, autant mater un peu ! (Marcelle au sujet des beaux australiens)
    Elle a compris que j'étais le mec le plus sexy du coin ! Du coup, on s'entend bien ! (Frédéric parle de la charmante jeune femme qui les prend en stop)
    On the rock again !!! (Ludovic et Samuel, à propos de la montagne sacrée)
    Si ça c'est pas la jungle, moi je m'appelle Pimpom ! (Jean-Pierre parle de leur logement )
    I love you ! (Ludovic à Stéphane, lorsqu'ils remportent le bonus et se qualifient)
    Malgré leur tactique, le drapeau rouge ils vont se le cogner profond ! (Frédéric énervé par rapport au drapeau rouge)
    Je crois qu'à ce moment-là, on a dû me faire une lobotomie du cerveau ! Mon cerveau est parti ! (Joël en parlant de Mac qui ne trouve pas de chauffeurs en stop)
    Un point d'eau pour me laver les mains et le cul, c'est niquel ! (Joël en parlant du logement qu'ils ont trouvé pour la nuit)
    Je vais le tuer, lui. Je vais le tuer ! (Cécilia, à Mac Lesggy, son passager mystère qui ne court pas assez vite pour elle !)
    Mais quel boulet ! (Cécilia, à propos de Mac Lesggy)
    Je vais l'étrangler jusqu'à ce qu'il saigne ! (Cécilia, à Mac Lesggy, son passager mystère qui ne court pas assez vite pour elle !)
    On peut pas être aussi lent dans une vie ! C'est pas possible, même ma grand-mère va plus vite ! (Cécilia, à propos de Mac Lesggy)
    S'il y avait eu une femme enceinte, je l'aurai fait accoucher pour avoir le 15ème ! (Joël parlant de la 15ème personne qu'il leur manquait pour gagner le défi jeepney)
    Oh la vache ! J'en ai un dans le bateau. Dépêche-toi, il me tape ! (Cécilia à Joël, en parlant d'un poisson qui a sauté dans leur barque)
    On s'est transformés en lions et en lionnes. J'ai l'impression qu'on est dans une arène. (Nicole en parlant de tous les candidats)
    Les derniers sont les premiers. (Joël qui encourage Mac Lesggy)
    Oh les gars !? On n'attend pas Patrick ? (Ludovic à JP et François, donnant une réplique du film "Camping" avec Franck Dubosc)
    Vous êtes cons comme des pigeons ou quoi ? (Cécilia, à Joël et Mac)
    La logique c'est très bien à froid. La logique et le stress ça fait pas bon ménage (Mac Lesggy à propos de l'épreuve de calcul mental)
    Si Mac, il donne pas tout, je lui coupe la tête ! (Joël, à propos de Mac Lesggy lors du sprint final!)
    Ils dorment, eux aussi là ! (Jessica, en n'obtenant pas la réponse souhaitée assez vite)
    Mac ! Bouge ton cul ! (Cécilia, à Mac Lesggy)
    Ludovic : Faustine Bollaert fait de l'auto-stop « comme un saumon qui remonte une rivière »
    L'expression phare de François en stop: « Let's go Marie Jo ! Let's go ! »
    Jessica : « Je ne peux pas, ça sent trop la pisse ! »
    Faustine Bollaert : « Moi je suis une Madame Ketchup »
    Ludovic en parlant de Faustine et son goût prononcé pour le ketchup : «Avec Faustine, c'est pas on the road again, c'est on the ketchup again !»
    Faustine Bollaert, Ludovic et Samuel : « On the ROD again »
    Joël : « Elle a peut-être pas entendu, mais elle a dû sentir l'odeur de mon urine ! »
    Jessica : « La difficulté pour moi dans Pékin Express, c'est pas les treks, c'est pas l'autostop, c'est Fred ! »
    Ludovic et Samuel, à propos de Faustine Bollaert : « Dès que la course commence, t'es déjà ‘' Kangourou Faustine ‘' » !
    Faustine Bollaert : « Un des plus grands kiffs de ma vie, c'est quand j'ai trouvé la noix de coco de Pékin Express »
    François : « Moi, j'ai qu'une chose à dire : aaaaaaaaaaaaah ! »
    Jessica en parlant de Frédéric: « Là, il m'a fatigué le cerveau ! »
    Joël : « Elle mouille la culotte ! »
    Moi je veux le spa ! Je veux poser mon cul dans l'eau, péter et faire des bulles !"
    "Fred et Jessica avaient un cochon qui fallait nourrir et mouiller à tous les cours d'eau, qui gueulait comme une mobylette électrique !"
    "C'est presque aussi intense que la fashion week ! Il fait chaud, on court !"
    "Si c'est les mêmes raccourcis que ceux de ma femme, petit clin d'œil, pas sûr que ce soit un raccourci !"
    "Si elle ne veut pas terminer en jambon/beurre elle a intérêt à avancer !"
    "On the chèvre again !"
    T'imagines, je suis à l'arrêt, je suis déjà fatigué !"
    "T'as vu ce que c'est quand quelqu'un veut toujours s'arrêter pour manger ! T'étais pas dans la saison 5, toi ?"
    "Avec les ananas, c'est plus dur qu'avec les oranges, mais ça va, j'ai encore la pêche !"
    "Ce n'était pas forcément très agréable cette histoire de cendre ! Il fallait rester une demi-heure dans un truc qui te chauffait le cul ! Ce n'est jamais très agréable !"
    "Je trouve qu'ils vont très bien tous les deux ensemble. Même démarche, petit air de famille ! En tout cas, ils font une bonne paire ! C'est la première fois de sa vie qu'elle est devant moi ! J'ai compris ! Pour gagner Pékin Express, il lui faut un cochon !"
    "Fais ce que je te dis et tais-toi, c'est moi qui vois !"
    "T'as mis un slip ou quoi ? (…) Comment ça non ? T'as la couette à l'air !"
    "Lui, quand je l'ai vu arriver, je me suis dit s'il conduit autant qu'il va vite avec ses jambes, on n'est pas arrivé !"
    "Là, c'était Pinatubo 2, le retour !"
    "L'étape de la galère, l'étape 6 ! On a eu que des merdes ! Des chèvres en panne, une voiture en panne !"
    Samuel (à propos de Danièle et Béatrice) : Surtout, on ne voudrait pas avoir Ammoniac et Eau de Javel !
    Jean-Pierre (à propos de Danièle et Béatrice) : Il faut se méfier, c'est dans les vieux pots qu'on fait la bonne confiture et la bonne soupe !
    Béatrice : On peut monter là, here, nous là ?!
    Samuel et Ludovic : Des paysages de malades, on a l'impression d'être dans Jurassic Park !
    Marcelle : Allez on les suit ! Blue camion, blue camion !
    C'est pas possible ! Les Belges contre les Belges, allez !
    Samuel : J'aurais su ça, j'aurais même pas pris le drapeau. La comédie ici alors !
    Cédric : Les enfoirées ! C'est bien des Corses, ça !
    Marcelle : Chut, chut ! Les imbéciles, ils font du bruit !
    Noëlla : Ils nous emmènent à la discothèque ! Oh purée, c'est extraordinaire ça !
    Danièle (chantonnant) : Je vais sortir mon plumeau, ce soir !
    Jessica (à Frédéric) : Allez dors, ça fera des vacances. C'est le moment que je préfère quand tu dors : je ne t'entends plus !
    Samuel et Ludovic : Plus jamais, ce drapeau ! On n'en veut plus !
    Ludovic : J'ai perdu au moins 1 kilo et demi et 5 ans ! Sur une journée, c'est beaucoup quand même !
    Ludovic : "Sandrine c'est notre idole en Belgique. C'est la Madonna de la Belgique !".
    Joël : "Elle a un décolleté elle, elle t'arrête les voitures ! Moi je te le dis…".
    Sandrine : "J'ai jamais autant changé de partenaires !"
    Sandrine Corman : "On dirait qu'il chante en Philippin !".
    Samuel chante My Way en anglais à sa façon : "Anne, aille failletekfiou, Anne so ailletiou, aïe dul lalalaaaaaaaa, Wine dix maillediou, Andish ma waaaaaaah weeeeeey !".
    Noëlla : "On se donne à fond pour les couilles du pape !".
    Sandrine : "Donc le matin le poisson sent bon mais maintenant ça pue parce que c'est pourri !".
    Ludovic : "Le mec il se ramène près de nous, comme s'il avait oublié ! Il a une mémoire de poisson rouge à mon avis".
    Joël : "C'est plus Pékin Express là c'est la Nouvelle Star !".
    Damien : "On ne comprend pas pourquoi on n'a pas encore sorti de CD !".
    Nicole : "Non mais imaginons. Fred et Jess les Morpions ? Non. Non les morpions !".
    Ludovic : "L'accent english so british madame !".
    Damien : "Arrête de gueuler tu lui fais peur ! On dirait un cheval qui gueule".
    Gérard : "Ça c'est chiant ! Trouver une voiture blanche dans un pays de couleurs".
    Noëlla : "C'est la danse des canards, qui secouent le bas des reins et qui font coin coin coin coin, coin coin coin coin".
    "J'ai l'impression qu'on est dans la maison de Mary Poppins !"
    Morta : "Le clown de service, le clown d'M6 !".
    Alex Goude : "Toi t'es Morta, et toi t'es Loulou ! D'habitude je dis que moi c'est Loulou, mais là c'est foutu !".
    Alex Goude : "C'est ma toute première fois en stop. Bah c'est comme toutes mes premières fois de ma vie, j'ai vraiment été pathétique…".
    Alex Goude : "Ah bah je commence bien moi ! Le boulet, c'est moi ! Bonjour, quel horreur !".
    "Il y a même des zizis assis !!"
    Alex Goude : "Par contre, il ne faut pas être claustrophobe. Je suis sous les bras de Loulou, mais étonnamment après un tel marathon, il sent très bon ! Alors que Morta sent plus la mortadelle !".
    Jessica : "Moi je suis pas en panique, c'est toi qui gueule comme un porc !".
    Alex Goude : "Le problème c'est qu'ils m'ont tellement dit qu'il allait faire froid que j'ai mis 20 couches de trucs sous mes vêtements, et alors là j'ai l'impression d'être le Vésuve ! Je crève de chaud !".
    Alex Goude : "C'est là où tu vois que je suis crevé, je suis même pas d'humeur à faire des blagues pourries ! Pourtant on pourrait ! C'est pas très chic la Corée, "Chicorée". Mais je vais te dire une chose, "j'en chie, Corée" ! ".
    Cécilia : "Là les dix minutes, j'avais envie de le balancer lui, son sac et la bassine. J'en pouvais plus !".
    Jessica : "A un moment donné, même s'ils y sont pour rien et qu'ils ne connaissent pas le jeu, j'avais vraiment envie de les pousser, de prendre ma bassine, les mettre dedans et les envoyer je sais pas où".
    Alex Goude : "Les jeux de mot pourris en Coréen, ça marche pas bien. J'ai essayé, au lieu de dire "kamsahamnida", je disais "kamsaDamidot", mais ils comprenaient pas. J'ai essayé plein de trucs mais ça marchait pas…".
    Alex Goude : "On est en 2012, et il y a forcement des designers qui ont pensé à ce genre de problème et qui en ont fait des beaux !"
    Alex Goude : "Je sais pas ce que dit ta femme mais quand même, à un moment c'est pas très glamour. Parce que là quand même, c'est pas possible ! Ca a un petit côté les Vamps".
    Jessica : "T'es sur une autoroute, pas chez ta mère".
    Rapide, en anglais, comment on dit ? "Gay fast" ? "Gay fast" ! "Go fast" ! Ohhh j'ai fait des progrès !
    Noëlla : Je me suis dit : "C'est des nuls à l'arc à flèche" !
    Morta : C'est de la harissa, pas du ketchup !
    Ludovic : Quand je l'ai vu arriver, je me suis dit ça y est, c'est pour notre pomme ça ! Mais ça va, il nous a pas frappé ! Il nous a fait tomber !
    Gérard : Grégory, on aurait dit un Jamaïcain sur les pistes d'athlétisme !
    Damien : On s'est dit qu'on avait une bonne chance d'avoir l'umunité. Non, l'uminité !
    J'ai fait une choré en Corée !
    Il est bon le jeune, il est motivé ! Mais à cette allure là, il va nous tuer !
    Morta : Même le monsieur, il est dégouté de nous avoir laissés là.
    Grégory : Aujourd'hui, je veux de la chance. J'en ai commandé à foison !
    Samuel : Il respirait par le nez, il soufflait, on aurait dit une femme qui pisse !
    Je suis là pour trois jours, j'ai un sac à dos rikiki. Si je ne suis pas le premier à courir, je suis vraiment le roi des cons !
    Je veux leur montrer que j'ai beau être le boulet mystère, je ne suis pas forcément un boulet et que je peux les aider !
    Jean-Pierre : Là, on travaille le brushing à la Bernadette Chirac !
    On dirait Austin Power !
    Jessica : Je préfère qu'il me fasse à manger plutôt qu'il fasse du stop pour moi !
    Frédéric : Si on était dans "Un Diner presque parfait", j'aurais envie de dire "j'aimerais bien l'avoir avec moi", mais là dans "Pékin Express", je suis très content que ce soit eux qui l'ai !
    " One, two, three, four, five...sex " !
    Ne m'appelle pas chérie putain, appelle moi Jess !
    Samuel se cognant contre une vitre : "Oh putain le con!"
    T'as déjà vu un aveugle qui court comme ça toi ?
    "Je suis Terminator !"
    "On dirait qu'ils prennent les mots et qu'ils tirent dessus !"
    "On peut me mettre de la merde, si ça me fait gagner de l'avance, je bouffe la merde !"
    "Tu m'as laissé la tête, connard !"
    "J"ai la tentacule qui m'a collé sur la langue, j'ai cru que j'allais crever !"
    Y'a un méga phallus !
    "Putain, c'est dégueulasse !"
    "Mon surnom en Belgique c'est Candelara, le Candeloro belge !"