Présenté par
  • Publicité 
  • LA BIRMANIE

     

    La Birmanie (ou Myanmar) est un pays fascinant et méconnu. Replié sur lui-même jusqu’au début des années 90, il s’ouvre lentement au tourisme et aux investissements étrangers. Si, malgré cette ouverture démocratique et la libération du Prix Nobel de la Paix, Aung San Suu Kyi, les droits de l’homme sont encore souvent bafoués, les candidats de “Pékin Express” vont être charmés par l’hospitalité des Birmans et succomber à la beauté naturelle du pays : les temples de Bagan, les villages lacustres du lac Inle, les villes royales autour de Mandalay...


    La Birmanie est officiellement appelée “Myanmar” depuis 1989. Ses frontières n’ont été ouvertes qu’en 2011.


    La Birmanie regroupe, en plus de la majorité birmane de souche, plus de 130 minorités ethniques avec leur langue et leur propre culture. Elles forment près d’un tiers de la population et occupent plus de la moitié du territoire.
    Bagan, site majestueux et inestimable, est composé de 2 800 temples répartis sur plus de 42km2.

     

     

    LE NAGALAND EN INDE

     

    Le Nagaland est un petit état du nord-est de l’Inde dont le nom vient des Nagas, une tribu locale aussi appelée les “Coupeurs de tête”. Les candidats auront le privilège de rencontrer les membres de cette tribu, d’échanger avec eux et de découvrir les merveilles de la région, comme le “temple de Khamakya”.

     

    Également appelé “la terre des Nagas”, ce pays est composé d’une trentaine de tribus qui constituent à elles seules 84% de la population.

     

    Avant l’arrivée des Britanniques en 1830, les guerres tribales dans la région étaient monnaie courante. Les Nagas étaient des coupeurs de têtes. Entre tribus, les Nagas se déchiraient et coupaient les têtes humaines, qui représentaient pour eux des forces magiques.

     

     

     

     

     

    LE BHOUTAN

     

    Niché au pied de l’Himalaya, le Bhoutan a longtemps été considéré comme l’un des pays les plus pauvres de l’Asie malgré ses ressources naturelles abondantes. Après des siècles d’isolement, le pays a commencé à ouvrir ses portes à partir de 1974 seulement. En 2005, on estimait à 7 000 le nombre de touristes à avoir visité le pays dans l’année. Aujourd’hui encore, seuls 100 000 touristes environ par an ont le privilège de visiter ce mystérieux mais magnifique pays, toujours ancré dans le passé, et découvrir son peuple singulier.

     

    Depuis juillet 2013, le “Bonheur National Brut”, mis en place pour mesurer le niveau de bonheur des citoyens est remis en cause par le Premier ministre Tshering Tobgay.

     

    Le Bhoutan est le dernier pays du monde à avoir reçu la télévision. C’est seulement le 2 juin 1999, à l’occasion du 25e anniversaire du couronnement du roi Jigme Singye Wangchuck, que le pays se dote de sa première chaîne de télévision nationale (BBS TV) et de son premier accès Internet.

     

    Le réseau routier au Bhoutan est tellement sommaire et les routes tellement étroites qu’il est courant de mettre 8h pour faire 200 km.

     

     

    LE SRI LANKA

     

    Il y a 10 ans, le Sri Lanka était ravagé par l’un des plus violents tsunamis de l’histoire. Les traces de ce terrible événement sont toujours présentes tout comme les souvenirs des 30 années de guerre civile qui ont sévi dans le pays. Malgré les épreuves, le pays renaît peu à peu et apparaît aujourd’hui sous un nouveau jour.

     

    Les candidats de “Pékin Express” auront la chance d’admirer des plages paradisiaques et des rizières exceptionnelles, de gravir les 5 200 marches de l’Adam’s Peak avant de se rendre à Kandy, haut lieu de pèlerinage et ancienne capitale royale, ou encore traverser le parc national d’Uda Walawe, connu pour ses 510 éléphants !

     

    Seuls 10% des Sri Lankais parlent anglais. Les langues officielles sont le cingalais (69.5% de la population) et le tamoul (29.5% de la population). On estime à 0.1% la population sri lankaise dont l’anglais est la langue maternelle.

    Le Sri Lanka comptabilise pas moins de 8 sites au patrimoine mondial de l’Unesco !